Oct 112017
 

Conversation B – Philadelphia

Sandy Nixon: Y at-il des voies différentes par lesquelles on peut apprendre à aimer Dieu?

Prabhupāda: Non, il n’y a pas de différent.

Sandy Nixon: Je veux dire il, y a-t’il d’autres voies spirituelles… Est-ce que tous les chemins spirituels conduisent à la même fin?

Prabhupāda: Les chemins spirituels sont divisés en quatre. Non spirituel. Réel spirituel, mélangé spirituel. Juste comme ça, “Dieu, donnez-nous notre pain quotidien.” Cela est mélangé spirituel. On a approché Dieu, Dieu est spirituel, mais on Lui demande du profit matériel. Donc, cela est le mélange, de la matière et de l’esprit. Donc, il y a quatre classes. Généralement connu comme karmī, acteurs intéressés, ils travaillent pour obtenir un profit matériel. Ils sont appelés karmī. Tout comme tous les hommes, vous verrez, ils travaillent si dur jour et nuit, en conduisant leur voiture, (fait du bruit des voitures) de cette façon et de cette façon. Le but est de savoir comment obtenir un peu d’argent. Ceci est appelé karmī. Et puis jñānī. Jñānī signifie qu’il sait que “je travaille si dur. Pourquoi? Les oiseaux, les bêtes, les éléphants, gros, gros – huit millions de types différents – ils ne travaillent pas. Ils n’ont pas d’affaires. Ils n’ont pas de profession. Comment ils mangent? Alors pourquoi inutilement Je travaille tellement? Permettez-moi de savoir ce qui est le problème de la vie”. Afin qu’ils comprennent que le problème de la vie est la naissance, la mort, la vieillesse et la maladie. Et ils veulent le résoudre, comment devenir immortel. Donc, ils ont conclu que “si je fusionne dans l’existence de Dieu, alors je deviens immortel ou à l’abri de la naissance, de la mort, de la vieillesse et de la maladie”. Ceci est appelé jñānī. Et certains d’entre eux sont des yogis. Ils essaient d’acquérir une certaine puissance spirituelle pour faire un spectacle sur comment il peut faire quelques merveilles. Un yogi peut devenir très petit. Si vous le mettez dans une pièce, il va sortir. Vous verrouillez. Il va sortir. S’il y a peu d’espace, il va sortir. Cela on appelle anima. Il peut voler dans le ciel, flotter dans le ciel. Cela est appelé laghima. De cette façon, si quelqu’un peut montrer cette magie, puis immédiatement il est accepté comme très homme merveilleux. Donc yogis, ils… Les yogis modernes, ils montrent tout simplement une certaine gymnastique, mais ils n’ont pas de pouvoir. Donc, je ne parle pas de ces yogis de troisième classe. Le yogi réel, il a obtenu un certain pouvoir. Cela est de la puissance matérielle. Donc les yogis veulent aussi ce pouvoir. Et les jñānīs veulent aussi être libérés du travail inutile comme un âne – le karmī. Et karmis veulent du profit matériel. Donc ils veulent ça, tout le monde. Mais les bhaktas, les dévots, ils ne veulent rien. Ils veulent servir Dieu par amour. Tout comme une mère aime son enfant. Il n’y a aucune question de profit. Par affection, elle aime. Alors, quand vous arrivez à ce stade, d’aimer Dieu, cela est la perfection. Donc, ces différents processus, karmī, jñānī, yogi et bhakta, Parmi ces quatre processus, si vous voulez connaître Dieu, alors vous devez accepter cette bhakti. Cela est dit dans la Bhagavad-gītā, bhaktyā mām abhijānāti (BG 18.55). “Simplement à travers le processus de la bhakti, on peut Me comprendre, Dieu.” Il ne dit jamais par d’autres procédés, non. Seulement par la bhakti. Donc, si vous êtes intéressé à connaître Dieu et l’aimer, alors vous devez accepter ce processus de dévotion. Aucun autre processus va vous aider.

This post has already been read 11 times

Sorry, the comment form is closed at this time.