Aug 122017
 

Srimad Bhagavatam 7.9.54 — Vrndavana, 9 avril 1976

Maintenant, si vous étudiez le monde entier à l’heure actuelle, ils ne croient pas en l’âme. Ils ne croient pas en la transmigration de l’âme d’un corps à l’autre. Même les grand, grands professeurs, grands, grands érudits, ils ne croient pas. Ainsi donc vous pouvez comprendre ce qui est la population actuelle du monde, ils sont tous les coquins. Tous les coquins. Ils ne peuvent pas comprendre la simple vérité, et ils ce presente en tant que grands savants, de grands savants, de grands politiciens et ainsi de suite, ainsi de suite, mais ils sont tous les coquins. C’est tout. Telle est la conclusion. Kṛṣṇa dit, dhīras tatra na muhya… Cette transmigration de l’âme d’un corps à un autre, dit Kṛṣṇa, dhīras tatra na muhyati (BG 2.13). Et ici aussi la même chose, prīṇanti hy atha māṁ dhīrāḥ sarva-bhāvena sādhavaḥ (SB 7.9.54). Le spirituel… Si vous ne comprenez pas ce qui est l’esprit, alors où est la question de la vie spirituelle et à la promotion de la vie spirituelle? Il n’est pas question. C’est le début de l’existence spirituelle, l’éducation, que “je ne suis pas ce corps. je suis une âme spirituelle.” Ahaṁ brahmāsmi. Ils peuvent comprendre.

Donc, si nous sommes sincèrement conscient de Kṛṣṇa, si nous croyons en Kṛṣṇa… Nous devons croire. Vous croyez ou pas, les paroles de Kṛṣṇa ne peuvent pas être faux. C’est un fait. Vous pouvez être coquin, vous ne croyez pas, mais ceux qui sont Dhira, ils croient. Ils croient. Si vous avez de l’amour pour Kṛṣṇa… Il n’est pas question d’amour ou pas d’amour. C’est le fait. Donc, on doit devenir… C’est le but ultime de la vie, que l’on doit devenir dhira, pas comme les chats et les chiens, sauter par ci par là. Ce n’est pas la vie humaine. C’est la vie de chien.

yasyātmā-buddhiḥ kuṇape tri-dhātuke
sva-dhīḥ kalatrādiṣu bhauma-ijya-dhīḥ
yat-tīrtha-buddhiḥ salile na karhicit
janeṣu abhijñeṣu sa eva go-kharaḥ
(SB 10.84.13)
Ces classes d’hommes, yasya, dont la vie est de la conception corporelle, “Je suis ce corps.” “Je suis un hindu,” “je suis musulman,” “Je suis brāhmaṇa,” “Je suis Indien,” “Je suis Américain,” “Je suis…” Le monde entier se bat sur ​​ce point, parce qu’ils sont tous fous, pas dhira. Il s’agit de la civilisation moderne. Yasyātma-buddhiḥ kuṇape. Il s’agit d’un sac d’os et la chair et le sang, et ils pensent qu’ils sont, ils sont ce corps. Alors d’où vient la force de vie si vous êtes ce corps? Parce que dès que la force de vie a disparu, le corps est inutile, un morceau de matière. Alors pensez-vous que c’est ce morceau de matière qui donne la vie? Mais ils ne sont pas dhira. Tous les coquins; ils ne peuvent pas comprendre. Le mot est très important. Dhīras tatra na muhyati. Comment les coquins peut comprendre? Par conséquent, notre Mouvement pour la Conscience de Kṛṣṇa est d’éduquer les coquins, c’est tout. Une chose simple. Nous mettons au défi tout le monde que “Vous êtes le coquin de premiere ordre. Essayez de comprendre Kṛṣṇa. “C’est notre défi. Avancez. Nous disons, nous remettons en question, “Vous êtes les coquin de premiere ordre. Vous prenez l’éducation dans conscience de Kṛṣṇa et rendre votre vie parfaite.” C’est conscience de Kṛṣṇa. Personne n’est dhira.

This post has already been read 13 times

Sorry, the comment form is closed at this time.