Oct 082017
 

Lecture SB 01.02.20 – New York

Bhagavad-bhakti-yoga. C’est une sorte de yoga, ou le vrai yoga. Le système de yoga le plus élevé est le bhagavad-bhakti, et, Bhagavad-bhakti-yoga commence, ādau gurv-āśrayaḥ. Tout d’abord il faut s’abandonner au guru.

tad viddhi praṇipātena
paripraśnena sevayā
(BG 4.34)
L’initiation officielle n’a aucun sens. À moins qu’une personne s’est entièrement abandonnée au guru, il n’y a pas question d’initiation. Divya jñāna hṛde prokāśito. Divya-jñāna signifie “connaissance transcendantale.” Donc, pour jouer des tours avec le guru, pour devenir diplomate et créer des conflits, ces coquineries n’aideront pas le bhagavad-bhakti-yoga. Vous pouvez obtenir d’autres choses, un certain bénéfice matériel, mais la vie spirituelle sera gachée.

Donc, ce mouvement de la conscience de Kṛṣṇa est pour l’illumination spirituelle, pas pour savoir comment obtenir de l’argent, comment gagner de l’argent. Cela n’est pas la conscience de Kṛṣṇa. Chaitanya Mahāprabhu enseigne,

na dhanaṁ na janaṁ na sundarīṁ
kavitāṁ vā jagad-īśa kāmaye
(CC Antya 20.29, Śikṣāṣṭaka 4)
Na dhanaṁ. Les matérialistes, ils, qu’est-ce qu’ils veulent? Ils veulent de l’argent. Ils veulent de nombreux adeptes et de nombreux subordonnés, ou bonne, belle femme. Ceci est le matérialiste. Mais Chaitanya Mahāprabhu refuse. Na dhanaṁ: “Non, non, je ne veux pas d’argent.” Cela est l’enseignement. Na dhanaṁna na janaṁ: “Je ne veux pas governer sur quelqu’un.” Non. Na… Na dhanaṁ na janaṁ na sundarīṁ kavitāṁ; une imagination poétique de bonne, belle femme. “Ces choses, je ne les veux pas.” Qu’est-ce que c’est? Ensuite, le bhagavad-bhakti-yoga,

mama janmani janmanīśvare
bhavatād bhaktir ahaitukī tvayi
(CC Antya 20.29, Śikṣāṣṭaka 4)
Puis le bhagavad-bhakta ne veut même pas la libération. Pourquoi Kṛṣṇa, Chaitanya Mahāprabhu dit janmani janmani, “naissance après…”? Celui qui est libéré, il ne prend plus de naissance dans ce monde matériel. Ceux qui sont impersonnalistes, ils se fondent dans l’éclat, les rayons du corps de Kṛṣṇa, et ceux qui sont dévots, ils obtiennent la permission d’entrer dans Vaikuṇṭha ou Goloka Vṛndāvana. (À côté :) Fais pas de bruit. Donc, si nous voulons prasanna mana, toujours de la joie — cela est la vie spirituelle. Non pas que vous êtes toujours morose, en train de faire des plans. Cela n’est pas la vie spirituelle. Vous ne trouvez pas aucune personne matérialiste joyeuse. Il est morose, et il pense tout le temps, et il fume des cigarettes et il boit, en train de faire quelque grand, grand plan. Cela est le matérialiste. Et le bhagavad-bhakti-yogataḥ: prasanna-manaso. Dans la Bhagavad-gītā,

brahma-bhūtaḥ prasannātmā
na śocati na kāṅkṣati
(BG 18.54)
Prasannātmā. Ceci est la vie spirituelle. Dès que vous devenez réellement situé dans la vie spirituelle, peu importe si vous êtes dans la philosophie impersonnelle ou la philosophie personnelle, les deux sont spiritualistes; la seule différence est que les impersonnalistes pensent que “je suis l’esprit; Dieu est esprit. Donc nous sommes un. Fusionnons-nous avec cela” Sāyujya-mukti. Kṛṣṇa leur donne sāyujya-mukti. Mais cela n’est pas très sûr, car ānandamayo ‘bhyāsāt (Vedānta-sūtra 1.1.12). Ānanda, l’Ānanda réelle, ne peut pas être réalisée par soi-même. Il doit y avoir deux. L’amour ne signifie pas “je m’aime” et méditer sur l’amour. Non. Il faut, il faut avoir une autre personne, un amoureux. Par conséquent dvaitavāda. Dès que vous arrivez à l’école de bhakti, il doit y avoir dvaitavāda: deux – Kṛṣṇa et le dévot de Kṛṣṇa. Et l’échange entre le serviteur de Kṛṣṇa et Kṛṣṇa est appelée bhakti. Les rapports, cela est appelé bhakti. Par conséquent, il est dit, bhagavad-bhakti-yogataḥ. Pas de monisme, l’unité. Il y a toujours le bhakta… Le dévot essaie de plaire à Kṛṣṇa.

This post has already been read 19 times

Sorry, the comment form is closed at this time.