Apr 202017
 

Srimad Bhagavatan 7.9.3 — Mayapur, 17 fevrier 1977

Prabhupāda: Alors Brahma, le Seigneur Brahma, il est censé être le premier être vivant dans cet univers. Laksmi a eu peur; Brahma également a eu très peur. Par conséquent Brahmâ demanda à Prahlada Maharaja “Vous allez devant, mon cher fils, et apaisez le Seigneur. Vous pouvez le faire, car c’est pour vous qu’Il est apparu dans cette forme terrifiante. Votre père, vous offensa à bien des égards, en vous punissant, en vous mettant en difficulté. Par conséquent, il est apparu très furieux. Ainsi, vous pouvez l’apaiser. Nous ne pouvons pas. Ce n’est pas possible.” Prahlada presayām asa brahma avasthita antike. Donc Prahlada Maharaja, est un dévot très élevé, il pouvait apaiser le Seigneur. Bhaktyā, par la bhakti, vous pouvez contrôler le Seigneur Suprême. C’est la seule façon. Bhaktyā mam abhijānāti (BG 18.55). La compréhension est aussi par la bhakti, et par la bhakti vous pouvez contrôler Dieu. Vedesu durlabham adurlabha atma-bhaktau. Vous ne pouvez pas comprendre Dieu par l’étude des Védas. Vedesu durlabham adurlabha atma-bhaktau. Mais pour Ses dévots, Il est très, très facilement disponibles. Par conséquent bhakti est la seule source. Bhaktyām ekaya grāhyam. Seulement par la bhakti vous pouvez vous en approcher, vous pouvez parler avec Dieu sur un pied d’égalité comme un ami. Les pâtres, ils traitaient Krishna avec le même statut: “Krishna est comme nous.” Mais ils aiment très, très intensément Krishna. C’est leur qualification. Par conséquent Krishna parfois convient de prendre les pâtres sur Ses épaules. Donc, c’est le… Krishna veut que, que: “Mon bhakta… Soyez Mon bhakta et contrôlez Moi. Tout le monde M’adore avec respect et vénération. Je veux que quelqu’un se présente et me contrôle”. Qui Il veut. Par conséquent, il accepta Mère Yasoda pour le contrôler. Comment Dieu peut-Il être contrôlé? Īśvarah paramah krsnah (Bs 5.1). Il est le maître suprême. Qui peut le commander? Ce n’est pas possible. Mais Il accepte d’être contrôlé par Son pur dévot. Il est d’accord, “Oui, ma mère, vous Me contrôlez. Vous me ligotez. Vous me montrez votre bâton pour que je puisse avoir peur.”
Donc, tout est là. Ne pensez pas que Dieu est nulle, non, śūnyavādi. Il est tout. Janmady asya yatah (SB 1.1.1). Athāto brahma jijnasa. Vous faites une recherche sur Brahman. Param brahma param dhama pavitram paramam bhavan (BG 10.12). Donc il doit y avoir de la colère, pas que Dieu soit toujours pacifiques. Mais la différence est que Sa colère et Son attitude pacifique produisent le même résultat. Prahlada Maharaja, un dévot… Il est très satisfait de Prahlada Maharaja, et Il est très mécontent de son père, mais le résultat est le même: deux d’entre eux ont obtenu la libération. Même si un dévot devient associé, alors que le démon est tué par Dieu, il ne devient pas un associé – il n’est pas qualifié – mais il rentre dans le royaume spirituel. Il obtient la libération de cet esclavage matériel. Alors, pourquoi un dévot devrait adopter la même position? Par conséquent, mam eti. Tato mam tattvato jñātvā viśate tad-anantaram (BG 18.55). Ils viśate, rentre, pénètre dans le royaume spirituel. Tout le monde est libéré, il est rentré.
brahma-bhūtaḥ prasannātmā
na śocati na kāṅkṣati
samaḥ sarveṣu bhūteṣu
mad-bhaktiṁ labhate…
(BG 18.54)
Mais ceux qui sont dévots, ils sont autorisés à rentrer dans la planète, la planète Vaikunthas ou la planète Goloka Vrindavan. De cette façon, on reçoit sa position d’origine. Mais si nous ne prenons pas la bhakti, alors nous pouvons entrer dans la radiance du Brahman, mais il y a des chances de retomber. Āruhya krcchrena param padam tatah patanty adho ‘nādṛta-yusmad-anghrayah (SB 10.2.32). Ainsi, ceux qui sont impersonnalistes, ils peuvent pas entrer dans le royaume spirituel. C’est ce qu’on appelle param padam. Padam padam yad vipadām na tesam (SB 10.14.58). Mais il y a aussi la chance de chuter. Āruhya Krcchrena. Après avoir pratiqué des austérités sévères, on peut entrer dans la radiance du Brahman. Mais à moins que l’on obtienne des informations sur param padam – samāśritā ye pada pallava plavam – il y a des chances de tomber. Dans le monde matériel, il est bhūtvā bhūtvā pralīyate (BG 8.19).
Mais dans le spirituel aussi, si vous entrez dans le royaume spirituel, de là aussi, parfois même il se trouve. Bien sûr, c’est par la volonté de Dieu. Tout comme Jaya-Vijaya. Ils étaient des associés personnels. Mais l’explication est que Krishna voulait: “Ils devraient y aller…, Hiranyakasipu…, ces deux, Jaya-Vijaya, ils devraient aller dans le monde matériel, et je dois lutter contre eux.” Parce que le combat, de se mettre en colère, cette tendance est là. Où l’exposera t’Il? A Vaikunthas il n’y a aucune chance de présenter cette colère et de se battre. Cela n’est pas possible. Par conséquent, il induit Son dévot à “Allez dans le monde matériel et devenez Mon ennemi, et Je Me battrai. Je serais en colère”, parce que dans Vaikunthas, le royaume spirituel, il n’y a aucune chance. Tout le monde est au service, tout le monde est sympa. Certaine relation… Où est la question de la lutte contre? Mais l’esprit de combat est là, la colère est là. Où doit’Il la présenter? Et donc Krishna s’incarne, Il se met en colère, et un dévot devient ennemi, et c’est Krishna-Lila, nitya-līlā. Qui se passe.
Merci beaucoup.
Dévots: Jaya! Haribol!

This post has already been read 28 times

Sorry, the comment form is closed at this time.