Aug 092017
 

Srimad Bhagavatam 7.9.41 — Mayapura, mars 1976

Maintenant, il ya tellement de garçons. C’est… Si il dit, “Non, non, non. Je ne vais pas devenir un jeune homme. Je vais rester un enfant, “ce n’est pas possible. Il doit changer son corps. Il ya pas question qu’il n’aime pas changer son corps. Non, il doit avoir. Pareillement, ce corps, quand il est fini, vous pouvez dire que “Je ne crois pas qu’il ya un autre corps,” mais il ya – “doit .” Exactement comme, un jeune homme, il peut penser, “Ce corps est très agréable. Je jouis. Je ne deviendrai pas vieux.” Non, vous devez devenir. C’est la loi de la nature. Vous ne pouvez pas dire. De même, après la mort, lorsque ce corps est terminé, vous devez avoir un autre corps. Tathā dehāntara-prāptiḥ. Et qui parle? Le Seigneur Suprême, la Personne Suprême, Il parle, l’autorité suprême. Et si vous, par la raison ordinaire, vous essayez de comprendre que ce qui est la loi, un exemple très simple est donnée là-bas. Donc, il ya la vie. Vous ne pouvez pas le nier. Il ya la vie. Maintenant, cet vie, ce corps, n’est pas dans votre main. A l’heure actuelle, quand la vie est là, vous êtes très fier de votre connaissance. Vous êtes bien hardi d’accepter l’existence de Dieu. Vous pouvez le faire bêtement. Mais après la mort vous êtes complètement sous le contrôle de la nature. C’est. Vous ne pouvez pas éviter. Tout comme lorsque vous êtes fou, vous pouvez dire, “Je ne crois pas à la loi du gouvernement, Je ferai quoi que soit” Mais quand vous êtes arrêté, alors tout est fini. Il suffit ensuite de gifler et les chaussures, c’est tout.

Donc, nous sommes tellement stupide que nous ne croyons pas dans la prochaine vie. C’est tout simplement la folie. Il ya une vie à côté, surtout quand Kṛṣṇa dit. Vous pouvez dire: “Nous ne croyons pas.” Vous ne croyez pas ou ne pas croire, ce n’est pas grave. Vous êtes sous les lois de la nature. Prakṛteḥ kriyamāṇāni guṇaiḥ karmāṇi sarvaśaḥ (BG 3.27). Kāraṇaṁ guṇa-saṅgo ‘sya sad-asad-janma-yoniṣu (BG 13.22), Kṛṣṇa dit. Pourquoi on est devenu bien situé? Pourquoi on se trouve, un homme est… Une entité vivante mange très bien,les alimentaire très agréable, et un autre animal mange les selles? Ce n’est pas un hasard. Ce n’est pas un hasard. Karmaṇā daiva-netreṇa (SB 3.31.1). Parce que l’on a agi de manière à ce qu’il doit manger les selles, il doit manger. Mais Maya, l’énergie illusoire est si intelligent, que, bien que l’animal mange du selle, il pense: “Je suis entrain de jouir au ciel”. C’est ce qu’on appelle maya. Ainsi, même en mangeant la selle il pense qu’il connaît le plaisir céleste. Sauf s’il est couvert par l’ignorance, il… Si il se souvient que “j’étais… Dans ma vie antérieure, j’ai été un être humain, et je mangeais les alimentaire tellement agréable. Maintenant, je suis obligé de manger tabouret,” il ne peut pas prolonger. C’est ce qu’on appelle prakṣepātmika-śakti-māyā. Nous oublions. Oubli.

This post has already been read 45 times

Sorry, the comment form is closed at this time.