Sep 252018
 

Srimad-Bhagavatam 3,32.8

surya-dvarena te yanti
purusam visvato-mukham
paravaresam prakrtim
asyotpatty-anta-bhavanam

TRADUCTION
Empruntant le sentier de l’illumination, ces âmes libérées rejoignent l’Absolue Personne Divine, maître des mondes matériel et spirituel et cause ultime de leur manifestation comme de leur destruction.

TENEUR ET PORTEE
Les mots surya-dvarena signifient “par la voie de l’illumination”, ou à travers le Soleil. Le sentier de la lumière est celui du service de dévotion. Les Vedas recommandent de ne pas passer par les ténèbres, mais bien de passer par le Soleil. Notre verset ajoute qu’en parcourant la voie de la lumière, nous pouvons nous affranchir de toute souillure issue des gunas; qu’en empruntant ce sentier, nous pouvons atteindre le royaume, ou la demeure, de l’Etre Divin infiniment parfait. Les mots purusam visvato-mukham désignent en effet le Seigneur Souverain à l’infinie perfection. Tous les autres êtres sont infimes en comparaison à Lui, même si nous estimons que certains d’entre eux sont très importants. Tous les êtres distincts sont infinitésimaux, et c’est pourquoi les Vedas disent du Seigneur que d’entre tous les êtres éternels Il est le Suprême. Les mondes matériel et spirituel Lui appartiennent, et Il est la cause ultime de toute manifestation. La nature matérielle n’est que l’ingrédient de base pour la création car c’est en fait Son énergie propre qui engendre la manifestation de l’univers. L’énergie matérielle est également Sienne, et tout comme l’union du père et de la mère entraîne la naissance d’un enfant, le contact du regard du Seigneur Souverain avec l’énergie matérielle entraîne la manifestation de l’univers. Ainsi, la cause efficiente de la création n’est pas la matière, mais le Seigneur en personne.

This post has already been read 34 times

Sorry, the comment form is closed at this time.